Jean-Pierre Velly

contact@velly.org

Biographie 1980-90

Social

1980



Concarneau, juin.

Galerie Gloux

Jean-Pierre Velly

Il expose des gravures et des dessins récents.



Rome, 19 novembre - 20 décembre.

Centre Culturel Français, Piazza Navona

L’œuvre gravé 1961-1980.


À cette occasion est publié le catalogue raisonné de l’œuvre Gravé de 1961 à 1980. Une co-édition


Don Chisciotte - Amedeo Sigfrido - Vanni Scheiwiller


La préface de l’ouvrage  est signé Mario Praz, les fiches des œuvres sont de Didier Bodart qui analyse en tout 80 gravures.



Le catalogue, composé par l’éditeur Scheiwiller de Milan comprend une édition de tête qui contient la gravure “Après”.  Il grave Restes



Rome, 20 novembre - 20 décembre 1980.


Galerie Don Chisciotte  Jean-Pierre Velly - Bestiaire perdu.



Le lendemain du vernissage Piazza Navone, il expose une série d’aquarelles à sujet animalier (doryphores, scorpions, crapauds, chauves-souris, hiboux), quelques dessins et deux huiles. Pour cette occasion, la galerie Don Chisciotte publie un ouvrage où les illustrations des animaux sont accompagnées de textes poétiques écrits par l’artiste.

voir le catalogue



Paris, 27 novembre 1980 - 15 janvier 1981.

Atelier René Tazé

Une exposition collective avec Maurice Frey, Richard Davis, Erik Desmazières et d’autres.



1981



Rome, 20 octobre - 19 novembre.

Galerie Temple - Tyler School of Art in Rome,

Jean-Pierre Velly.


L’exposition anthologique accueille 40 gravures.


Baden-Baden, 24 octobre 1981-10 janvier 1982.


Deuxième Biennale européenne d’art graphique de Baden-Baden.



1982


New York, mai – juin.  Graham Galleries

Les Visionnaires.


Formello, 9-30 octobre

L’Arca Antichità.

Jean-Pierre Velly.

Il expose ses dernières gravures.



Paris, 22 octobre - 1 novembre.


Grand Palais, FIAC 82

(Foire Internationale d’Art Contemporain).



Les parrains de l’exposition sont Alberto Moravia et Jean Leymarie qui introduisent le catalogue publié pour l’occasion par Giuliano de Marsanich, à l’enseigne de la Galerie Don Chisciotte, avec entre autre, une poésie de Lucio Mariani dédiée à Velly “pour son Bestiaire perdu”.


voir le catalogue


le succès est total, toutes les oeuvres sont vendues, dont quelques unes au galeriste parisien Claude Bernard.


Rome, 26 octobre - 14 novembre.

Palazzo Venezia, salle Barbo

Créativité et technique de la gravure.

Tradition et recherche à Rome: 1960-1982.



1983


Belfort, janvier.

Maison des Arts

Les Visionnaires

Une exposition de Michel Random.


Paris, 2 mars - 22 avril.

Galerie Michèle Broutta

Jean-Pierre Velly



Rétrospective de l’œuvre gravé: 82 estampes exécutées entre 1961 et 1980 à l’occasion de la publication du catalogue raisonné dirigé par Didier Bodart et préfacé par Mario Praz.

Edition du Vase de Fleurs II


1984


Milan, 30 mars - 26 avril.

Galerie Gian Ferrari

Jean-Pierre Velly

Il expose une série d’aquarelles au sujet floral.


Paris, mais-juin.

Espace A.G.F.-Richelieu.

Rêves, Symboles et Imaginaires.

L’exposition est présentée par Michel Random.


Paris, 24 septembre-2 octobre.

Grand Palais.


FIAC 83 (Foire internationale d’art contemporain).

O.G.C. Œuvres Graphiques Contemporaines,

avec Blériot, Moreh et Jacques Le Maréchal,

au sein d’une exposition collective.


Rome, 29 mars -31 mai

Galerie Don Chisciotte,

Au delà du temps - Aquarelles de Jean-Pierre Velly.

Il expose 17 aquarelles.           voir le catalogue


Paris, avril - mai.

Bibliothèque Nationale de France, Cabinet des estampes

Cent gravures originales de la nouvelle génération des graveurs.


Rome, 5 mai.

Inauguration du Centro Culturale Permanente Grafica d’Arte de Montecelio qui, à partir 1985, s’appellera Institut San Michele et à partir 1989 Institut Montecelio. Velly fait partie du comité scientifique avec Giulio Carlo Argan, Livio Cristini, Gerardo Lo Russo, Manlio Massironi, Massimo Pistone, Stefano Salvi et Guido Strazza. Il donnera, jusqu’à sa disparition, des cours sur la qualité et la signification du trait. L’assistent, pour la technique chalcographique, Tudor Dragutescu et Rita de Stefano.


1985


Milan, décembre.


Sort, sous la direction de Giorgio Soavi, sur un projet graphique d’Enzo Mari, l’Agenda Olivetti 1986, illustré par 13 de ses aquarelles exécutées pour l’occasion et achetées par le président de l’entreprise, Giulio de Benedetti.        voir l’Agenda Olivetti 1986



1986


Rome, 18 avril - 31 mai.

Galerie Don Chisciotte

Jean-Pierre Velly

Dessins, peintures, aquarelles, préfacé par Marisa Volpi


voir le catalogue



Venise, juin-septembre.

Palazzo Sagredo,

Initiative Kepler : les peintres en Italie dans la civilisation de l’énergie et de l’électronique.



Milan, 18 novembre.


Sort, publié par la maison Garzanti, Le tableau qui me manque de Giorgio Soavi. Un livre sur la vie, les œuvres et les manies des peintres et sculpteurs célèbres (Balthus, Giacometti, Sutherland) qu’a connu Soavi, mais aussi des jeunes comme Horst Janssen, Piero Guccione, Domenico Gnoli et Jean-Pierre Velly.   Il grave  le rat mort



1987


Milan, 6 - 14 juin.

Fiera de Milan.

Arte segreta. L’espace du silence. Le commissaire de l’exposition est  Vittorio Sgarbi, et accueille des artistes figuratifs tels que Bailey, Boschi, Clerici, Ferroni, Foppiani, Gnoli, Guarienti, Guccione, Kopp, Koulbak, Lacasella, Luporini, Pompa, Sarnari et Vinardell.



1988


Rome, 30 mars -30 avril.

Galerie Don Chisciotte

Jean-Pierre Velly

L’exposition célèbre le 25ème anniversaire de la Galerie Don Chisciotte. Préface (importante) de Vittorio Sgarbi


voir le catalogue


Milan, novembre

Les Editions Elli et Pagani publient l’ouvrage Jean-Pierre Velly,

avec des textes de Roberto Tassi et de Giorgio Soavi.


1989



Milan, mai.

Silvia Dell’Orso lui dédie un essai-interview dans le n°196 d’ «Arte».

 Il grave Fleurs des Champs,  Arbre et Fleurs d’hiver


Parme. 21 octobre - 10 décembre

Galerie La Sanseverina

Jean-Pierre Velly. Préface (importante) de Roberto Tassi


voir le catalogue


Milan, octobre.

Giorgio Soavi évoque l’exposition dans le n°75 de la revue F.M.R. Franco Maria Ricci,l’agrémentant de quelques belles reproductions des œuvres de la collection Barilla.



Milan, décembre.

Dans le n° 19 de Grafica, l’Annuaire de la gravure en Italie,  édité par Giorgio Mondadori, Ivana Rossi écrit un texte assez complet, consacré aux gravures de Jean-Pierre Velly.


1990


Hiver: Il grave (en partie à Audierne)    l’Ombre, la lumière


Milan, avril.

Dans le volume La maison des époux, édité par Camunia, Fausto Gianfranceschi insère un conte, La bille sur le pic, inspiré par texte de de Jean-Pierre Velly Quand l’enfant regarde la montagne.  


26 mai. Trevignano.

Lors d’une promenade en catamaran avec son fils Arthur et des amis, il tombe et disparaît dans les eaux du lac de Bracciano. Malgré des recherches intensives, son corps ne sera jamais retrouvé.



Michel Random écrit: “Une mort apparemment absurde : celle d’une dernière promenade, il est 10 heures du matin, Velly est déjà au travail. Des amis arrivent, ils viennent à l’impromptu lui demander de faire un tour sur le lac de Bracciano avec son catamaran. Velly n’a pas envie de sortir. Ils insistent. Ils ne savent pas qu’ils sont les messagers de la mort. Velly trace un dernier trait, pose le crayon, il invite son fils Arthur à l’accompagner. Il fait frais. Sur le catamaran Velly, ce matin-là ne s’attache pas. Il regarde le lac paisible, le bateau des amis n’est pas encore visible. Puis tout à coup une vague ou un coup de vent. Il perd l’équilibre, tombe la tête en avant. Se débat semble-t-il un peu et sombre à jamais avant qu’Arthur ait pu faire quoi que ce soit.”